Décryptez les petites manies des chiens et des chats

Votre chat

Il secoue les pattes en dormant

Le chat passe près de 70 % de son temps à dormir, par petites séquences réparties sur 24 heures. On distingue deux types de sommeil : le sommeil lent ou léger et le sommeil paradoxal, sommeil profond pendant lequel le cerveau émet des ondes électriques rapides similaires à celles produites pendant l’éveil mais au cours duquel les muscles du chat sont totalement relâchés. Odorat, ouïe et vue sont abolis mais les vibrisses frémissent, les yeux bougent, les pattes sursautent…: il rêve.

Faut-il intervenir ?
Ne le réveillez pas, cette phase de sommeil profond répond à une nécessité biologique de régénération du cerveau. Les rêves ne durent jamais plus de 6 à 8 minutes après l’endormissement.

Il a des accès de folie

même s’il fait vingt fois le tour du salon en moins d’une minute, votre chat fait preuve d’un comportement tout ce qu’il y a de plus normal. Cette course-poursuite imaginaire est surtout fréquente avant l’âge de 1 an, mais elle existe aussi chez les chats adultes.

Faut-il intervenir ?
Ce « quart d’heure de folie » permet aux chats d’intérieur privés de chasse et décharger un trop-plein d’énergie.

Il rapporte des oiseaux morts

Combien de fois avez-vous vu revenir votre chat tenant dans sa gueule un lézard ou un oiseau pour le déposer fièrement à vos pieds ? Vous l’avez aussi surpris en train de l’agiter dans tous les sens, le faire bouger avec ses pattes comme si c’était un jouet. Il joue avec sa proie pendant un moment puis la délaisse par manque d’appétit. Bien nourri, le chat n’a pas besoin de chasser. Il le fait par jeu et par instinct. Cette dépense d’énergie est nécessaire à son équilibre.

Faut-il intervenir ?
Il ne faut surtout pas s’effrayer à la vue de ces pauvres victimes et tenter de l’en débarrasser précipitamment. En fait, votre chat vous rapporte cette proie comme un trophée ou un cadeau.

Il vous pétrit le ventre avec ses pattes

On constate ce comportement de pétrissage chez les chatons lors de la tétée pour stimuler la montée de lait. Ils pétrissent l’abdomen de leur mère alternativement avec les deux pattes avant tout en ronronnant.

Faut-il intervenir ?

En adoptant cette attitude, votre chat vous signifie qu’il est heureux et qu’il se sent bien. Il ne faut pas voir dans ce comportement quelque chose d’agressif. Si cela vous dérange, soulevez-le et posez-le par terre.

Il fait toujours ses griffes sur le même fauteuil

Cette habitude lui permet de se débarrasser de l’ancienne couche (cornée et usée) pour faire apparaître des griffes toutes neuves (bien acérées), mais aussi de marquer son territoire. Chaque fois qu’il fait ses griffes, votre chat dépose son odeur grâce aux glandes sudoripares situées sous les coussinets.

Faut-il intervenir ?

Plutôt que de vous fâcher, offrez-lui un griffoir ou aspergez-le avec un vaporisateur d’eau chaque fois qu’il s’approche dudit fauteuil.

Il se frotte contre vos jambes

Il s’agit d’un rituel d’accueil incontournable. En se frottant contre vous ( ou en poussant votre main avec son front), votre chat vous marque de son odeur grâce à des glandes odoriférantes situées sur ses tempes et aux coins de sa bouche.

Faut-il intervenir ?

On interprète généralement à tort ce comportement comme un geste d’affection de la part de l’animal, mais rien ne vous empêche d’en profiter pour lui faire un câlin.

Il bondit sur vous

Vous rentrez chez vous et soudain, votre chat surgit de sa cachette et vous saute dessus. Pas de panique, il s’ennuie, et pour remédier à cet état, choisit d’adopter l’attitude du chasseur face à une proie.

Faut-il intervenir ?

De bonnes séances de jeu, ainsi que des petits accessoires disposés dans la maison ou l’appartement devraient rapidement le détourner de vous.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.