Jeux de hasard : comment maximiser vos chances de gain

Si gagner au Loto en fait rêver plus d’un, parmi les jeux de hasard ce n’est peut-être pas celui qui permet le plus de retour sur investissement…Tour d’horizon.

Loto : 100% de gagnants ont tenté leur chance

Le 19 mai 1976, les Français découvrent le premier tirage du Loto, qui vient remplacer la loterie nationale, créée en 1933. Depuis, l’engouement pour ce jeu de hasard n’a pas été démenti. Pour gagner, il faut trouver 5 numéros parmi 49 et 1 numéro chance parmi 10 pour remporter la « cagnotte », le « jackpot », le « gros lot », ce qui représente une chance su 19 millions.

Si l’on vise plus modestement de gagner un lot, le rapport passe à une chance sur six. De nombreux sites établissent des statistiques sur le nombre de fois où chaque numéro est sorti à une période donnée. Cela peut être une aide à la décision, mais vendre cela comme une méthode fiable pour gagner au Loto, c’est prouver son manque de crédibilité puisque le fait qu’un numéro soit sorti plus souvent que d’autres n’influe en rien sur les probabilités qui restent d’un tirage à l’autre. Attention aux sites qui proposent des martingales / logiciels pour gagner au Loto: ce sont des arnaques qui profitent de la crédulité de certains joueurs.

Jeux de grattage : pas tous égaux

La Française des jeux édite également une série de jeux de grattage, avec un résultat instantané. Les sommes ne se révèlent pas aussi énormes qu’au Loto, mais les probabilités de gagner sont plus importantes. En revanche, pour maximiser ses chances de gain, il convient de s’intéresser au « taux de retour joueur » (TRJ), soit le pourcentage que la FDJ redistribue aux joueurs. Tout ceci est clairement réglementé dans un arrêté. En résumé, plus un jeu coûte cher, plus le TRJ est élevé. Il faut aussi distinguer les chances de remporter  un gain , même dérisoire et le TRJ.

Pari sportif : rigueur et succès

Avec le développement des sites Web, les paris sportifs se sont démocratisés et offrent des probabilités de gains plus attractifs, même s’ils demandent plus d’expertise. Il ne s’agit pas simplement de jouer en fonction des différentes cotes des paris. Elles peuvent certes donner une bonne indication, mais il est également nécessaire de se renseigner un minimum sur les rencontres. Et le Web représente un allié puissant pour cela ! Consulter l’avis des experts dans la presse peut aussi être utile pour vous aider dans votre choix.

Pari hippique : le meilleur retour

Dans un autre genre de sport, il existe aussi les courses hippiques. Tout le monde connaît le PMU, pais peu de gens se lancent dans ce type de paris. Jugé trop complexe ou réservé aux seuls initiés, ce type de jeu de hasard permet pourtant d’empocher plus facilement de belles sommes…Sur l’argent collecté, 75% retournent aux joueurs. Le plus gros jackpot de l’histoire du PMU a atteint 10.5 millions d’euros en octobre 2011, rendant un Breton très heureux !

Pour se lancer dans les paris hippiques, il faut bien dissocier les courses et les paris, bien les deux soient imbriqués. Sous la marque EpiqE, vous retrouverez donc l’ensemble des courses qui se jouent en France dans l’un des 250 hippodromes français. Pour un ticket à 2 euros, les gains se révèlent très attractifs. Pour un cheval placé, le taux de gain se monte à 37 %, soit 15 euros remportés, avec une chance sur huit de désigner le gagnant. Plus le jeu est spéculatif, plus cela peut rapporter gros. Ainsi, sortir le Tiercé dans l’ordre permet de gagner 2000 euros, 60 000 euros pour le Quinté.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.