Un été qui annonce des taux de crédits immobiliers stables

En 2016, le marché des crédits immobiliers a enregistré des taux records. Aujourd’hui, les taux du secteur suivent une tendance en baisse rejoignant leurs niveaux d’il y a deux ans. La Banque de France montre la voie suivie par les taux du marché.
En octobre 2017, les taux de prêts immobiliers tournaient encore autour de 1,66 %. Cette année, en mai, les prêts immobiliers étaient déjà contractés à 1,57 % environ.
Les taux continuent de baisser à une faible vitesse. Actuellement, ils s’approchent du taux en vigueur en 2016. Les emprunteurs s’attendent alors, dans les futurs proches, à un taux de 1,50 %.

Les taux moyens en vigueur

Les conditions de prêts du mois affichent une grande ressemblance à celles de juin. Les taux varient selon la durée de remboursement, et également selon les enseignes.

  •  Prêt à court terme : Lorsque le crédit est conclu à une durée assez courte, soit une décennie, les taux tournent autour de 1,15 %. Empruntis le confirme en montrant un taux de 1,06 %. D’après la Centrale du Financement, les consommateurs négocient même à 1,01 %.
  •  Prêt à moyen terme : Pour un crédit de 15 ans, les consommateurs sont soumis à un taux de 1,4 %. Les contrats se concluent à un taux de 1,6 % lorsque la durée tire sur une vingtaine d’années. Les taux s’avèrent plus élevés, à 1,83 %, pour un crédit durant 25 ans. Ces statistiques viennent des données émises par Meilleurtaux. D’ailleurs, les autres enseignes admettent des taux assez proches de ces chiffres.
  •  Contrat de longue durée : Les crédits à très long terme ne gagnent pas beaucoup de place parmi les contrats de prêts immobiliers. Pour les conclure, les parties acceptent un taux de 2,40 %, d’après Emprunt-Direct. Empruntis enregistre quant à lui un taux plus élevé de 2,60 %.

Accessibilité des crédits immobiliers

À part les taux en baisse, les prêts immobiliers deviennent plus abordables en matière de conditions d’octroi. Des banques permettent en effet de financer un achat sans apport du demandeur de crédit. Elles accordent ainsi des taux privilégiés selon leurs critères.

Des taux plus bas pour certains profils

Les établissements de crédit accordent occasionnellement des taux records pour certains emprunteurs. Les individus classés dans la catégorie premium ne sont pas uniquement ceux qui bénéficient de ce genre d’offre. Meilleurtaux et Cafpi lancent la même conclusion. Les prêteurs accordent des taux préférentiels généralement dans les zones géographiques à marché moins dynamique. Même avec des demandes de crédit sans apport, il est ainsi possible d’obtenir un taux moins élevé en étant un profil intéressant l’institution.

Des enseignes proposant des crédits sans apport

Les établissements de crédit élargissent leurs conditions d’octroi de prêts. Plus de profils ont donc l’occasion de bénéficier d’un crédit immobilier comme nous le rappelle detective-banque.fr. Et si le demandeur ne dispose d’aucun apport pour son projet ? Nul problème car certaines enseignes accordent maintenant des prêts sans apport. Ces dernières financent en effet l’achat de l’immobilier en totalité. Grâce à ce système, le titulaire du projet ne débourse donc aucune dépense hormis les frais d’acquisition, c’est à dire les honoraires de notaires et les droits de mutation.

Quelle prévision ?

Les consommateurs bénéficieront des conditions de crédits immobiliers avantageuses dans les prochains mois. Les différents courtiers émettent la même idée sur ce point. Mais leurs points de vue divergent quand même légèrement en matière de tendance des taux.

  •  Compensation des situations actuelles par un taux moins élevé : Dans les villes à fort niveau de demande, les prix font preuve de hausse. Les régions non tendues subissent une diminution du PTZ ou Prêt à Taux Zéro. Afin de compenser ces situations, les taux de crédit immo resteront dans leurs niveaux actuels. Les consommateurs peuvent croire que cela durera encore plusieurs mois. Telle est l’affirmation de la personnalité à la tête de la Centrale du Financement. Meilleurtaux garantit également des taux de crédit accessibles cet été. La rentrée sera marquée par des conditions de prêts immobiliers plus abordables.
  •  Une légère diversité annoncée par les courtiers : Selon detective-banque.fr, les taux de prêts immobiliers vont se stabiliser ce mois. Empruntis annonce la même tendance. Emprunt-Direct et la Centrale du financement prévoient une faible baisse des taux pour juillet. Cafpi et Ace Crédit rejoignent la même prévision. L’évolution du secteur suit alors celle des mois précédents.